Isolation des combles, isolation des murs
Cumulez plusieurs avantages en isolant votre habitat


Je bénéficie de

30%

de réduction d'impôt sur ma déclaration

Je réalise jusqu'à

50%

d'économie d'énergie

Je bénéficie de

5,5%

de TVA déduite sur l'installation

isolation des combles
Exemple d'isolation de combles aménageables

Mon devis isolation
> gratuit en - de 24h <




réduction énergétique

Diminution des ponts thermiques, donc réduction énergétique

plus-value

Revalorisation financière, embellissement du bien

grenelle environnement

Matériaux écologiques, biodégradables, simples à poser

echo prêt à taux zéro

Prêt à taux zéro de 30 000€ pour financer vos travaux



RMC Votre maison spéciale Rénovation énergétique avec Christian Pessey et François Sorel

Partie 1
Partie 2

Isolations des combles

On évalue jusqu’à 30% les déperditions de chaleur dues à des combles mal étanches. Parmi l’une des isolations les plus faciles à réaliser, elle s’avère être un très bon investissement. Plusieurs types existent :

Combles perdus

Elle concerne donc tout combles non habitables ou exploitables. L’application de 2 couches d'isolant est nécessaire :

Habitables

Ce type d’isolation de comble peut se faire à l’intérieur comme à l’extérieur du logement.
A l’intérieur, l’isolant peut se placer entre, sous ou même au dessus des chevrons. Vu la proximité de l’isolation, la précision de la pose est importante.
Quant à l’isolation par l’extérieur, elle est conseillée lorsque vous construisez votre maison.


Avantages

  • Jusqu’à 50% d’économies sur votre facture de chauffage
  • Prime énergie
  • TVA à 5,5%
  • Crédit d’impôt à 30%
  • Vous n’êtes pas obligé de quitter votre logement pendant les travaux
  • Coût des travaux relativement peu élevé
  • l’isolation des combles se rentabilise en moyenne en 5-6 ans
  • Les charpentes apparentes restent conservées

Isolation des murs par l'intérieur

Les murs représentent jusqu’à 25% des pertes de chaleur d'une maison peu, voir mal isolée.

Principax avantages :

Aides financières et fiscales pour effectuer ces travaux

  • Crédit d’impôt à 30%
  • Réduction de TVA de 5,5%
  • Éco-prêt à taux zéro pour éviter l’avance de trésorerie, également étale le paiement des travaux d'isolation
  • Aides de l’ANAH
  • Aides régionales

Isolation par l’extérieur

Présent dans les pays d’Europe du nord depuis quelques décennies, l’isolation des murs par l’extérieur ne représente que 7% du marché français. En France, elle se fait à l’aide de 4 principaux matériaux : le PSE (polystyrène expansé), l’isolant en fibre de bois, la laine de roche et l’enduit à caractère isolant.


Évitez donc les travaux d’iso. par l’extérieur si des parois vitrées, loggias, modénatures ou autres balcons dominent votre mur.

Avantages

  • Augmentez la performance énergétique globale en éliminant les ponts thermiques.
  • Aucune diminution de la surface habitable
  • Protection supplémentaire contre agressions et aléas climatiques


Choisir son isolation thermique intérieure





Combien vous coûterait l'installation
de votre isolation ? >>




Différents types d'isolants

Laines végétales

L'isolation se fait à partir de plusieurs matériaux dont, le plus souvent d’origine végétale.
De chanvre

Avec une conductivité thermique variant entre 0,039 et 0,045W/m.K., on l'utilise pour les murs, toitures et planchers. Ce qui lui confèrerait par la même occasion une isolation phonique. Idéale pour cette utilisation, elle se présente sous forme de rouleaux, panneaux semi-rigides ou en vrac.

Même s’il est extrêmement sensible au feu, certains traitements peuvent le rendre ignifuge ce qui permet d’augmenter les performances.

De bois
isoler avec laine de bois
Laine de bois

Fait à partir de fibres de bois liées entre elles par diverses compositions telles que la lignine (résine de bois), fibres de polyester ou de polyuréthane, fibres polyofines (polypropylène, polyéthylène), fibres textiles, plus des traitements complémentaires (sel de bore, ammonium, polyphosphate).

Cette matière peut acquérir des qualités insecticides, fongicides, ou ignifuges et renforcer ainsi les performances de votre maison

En règle générale, le coefficient de conductivité varie selon :

  • La masse volumique : 0,039 W/m.K. pour les 50 kg/m3 0,039 W/m.K. pour 50 kg/m3, à 0,050 W/m.K. pour 200 kg/m3.
  • L’humidité : majorée de 0,005 à 0,008 W/m.K.
Textile recyclé

Fait de 70% de coton, 15% de textiles synthétiques (polyamide, acrylique, polyester) et 15% de liants composés de fibres polyester. Il reçoit lui aussi des traitements ignifugeants, antistatiques, antifongiques et insecticides en fonction du type d’iso que l’on souhaite.

La conductivité thermique du textile recyclé varie de 0,039 à 0,051W/m.K. sous réserve d'une variation de 10%. Elle sera majorée de 0,005W/m.K. compte tenu de l’humidité.

De coton

Composée de 80% de fibres de coton liées entre elles et à 20% par des fibres thermofusibles de polyester, cette matière en laine de coton provient des vêtements neufs ou usés, lavés, hygiénisés puis effilochés. Une autre variante compte jusqu’à 20% de fibre de mouton, avec toujours la même proportion de fibres thermofusibles de polyester.

Etant hygroscopique, sa conductivité dépend énormément de l’humidité (le lambda utile est majoré de 0,005W/m.K.). Elle varie donc de 0,039W/m.K. à 0,042 W/m.K

De lin

Pour prévenir les moisissures, cette matière en laine de lin reçoit des traitements antifongiques, insecticides, ignifugeants, et antistatiques. Sur le marché, la laine de lin est sous forme de rouleaux ou de panneaux.

Sa capacité conductrice thermique est comprise entre 0,037W/m.K. et 0,042W/m.K. En tenant compte de l’humidité, son lambda utile sera majoré de 0,005W/m.K. Cependant elle ne peut être garantie par sa variation ( plus ou moins 10% ).

Ouate de cellulose

Fait à base de papier recyclé moulu il reçoit un traitement antifongique, ignifuge et insecticide. La ouate de cellulose est composé de 20% de fibres de polyester ; disponible sous forme de panneaux renforcé par des fibres de coton à hauteur de 20%, ou en vrac pour épandage manuel ou insufflation mécanique.

Sa conductivité varie entre 0,035 W/m.K. et 0,041W/m.K. Sensible à l’humidité et au tassement, son lambda utile est majoré de 0,005W/m.K.

Laines minérales

laine de verre
Laine de verre

Utilisée pour l’isolation thermique et phonique, la laine de verre est fabriquée à partir de sable, verre recyclée ou calcin. Selon son utilisation, elle est sous forme de rouleaux, panneaux et flocons. A l’état de matelas de fibres, de l’air immobile y est injecté pour parfaire sa structure. La laine de verre développe des performances thermiques qui varient entre 0,030W/m.K. et 0,040W/m.K.

Par ailleurs, elle présente une passivité face au feu, c’est-à-dire qu’elle ne propagera pas le feu en cas d’incendie grâce aux caractéristiques des laines minérales.

De roche

Fabriquée à partir de roche volcanique telle que le basalte, isoler à la laine de roche est utile aussi bien pour l'aspect thermique que phonique. C’est de loin la plus utilisée en France (plus de 75% des foyers). En commerce, ce matériau peut se trouver sous plusieurs formes : rouleaux, panneaux rigides, coquilles et flocons.

Sa capacité conductrice varie entre 0,030W/m.K. et 0,040W/m.K. Concernant sa réaction au feu, lorsque la laine de roche est non surfacée, c’est-à-dire nue et sans pare-vapeur, elle est estampillée A1 (produit incombustible). Elle permet au bâtiment d’être beaucoup plus résistant au feu.

Verre cellulaire

Il est fabriqué à partir de carbone et verre fondu à une température de 700°C à 850°C. Une fois sous forme de mousse, un gaz inerte comme le dioxyde de carbone est injecté dans microcellules, ce qui fait sa propriété d’isolant. Sur les toits, il prend la forme de panneaux.

Conductivité thermique semblable à celle de la laine de roche, variant entre 0,030W/m.K. et 0,040W/m.K. pour une masse volumique entre 120 et 175 kg/m3. Point fort : incombustible et bonne isolation thermique.

Laines animales

Plumes de canard
isolant plume

Essentiellement utilisées pour l'iso thermique des bâtiments dans les combles perdus, rampants, sous-planchers, plafonds et murs, ce matériau en plumes de canard se compose à :

- 70% plumes de canard,
- 10% laines traités antimites,
- 20% liant en fibres de polyester.

Il a la capacité d’absorber jusqu’à 70% de son poids en humidité.

Sa force conductrice varie de 0,035W/m.K. à 0,042W/m.K. avec un lamba utile majoré de 0,005W/m.K.

De mouton

Ce matériau est l’autre isolant en laine animale le plus utilisé. Comme la matière en plumes de canard, il est beaucoup utilisé pour les combles perdus, rampants, sous-plancher, plafonds et murs. Disponible sous forme de panneaux semi-rigides, rouleaux ou en vrac. Conductivité thermique comprise entre 0,039W/m.K. et 0,042W/m.K. Suivant l’humidité, son lambda est majoré de 0,05W/m.K.

En rouleaux, il augmente les performances isolantes et se pose sans pare-vapeur. Notez sa forte résistance au feu, vu qu'elle ne s’enflamme qu’à partir de 560°C, et sa capacité d’hydro-régulateur qui lui permet d’absorber jusqu’à 30% de son poids. Il faut également souligner que sa faible densité (20 kg/m²) lui donne l'avantage d’être facile à poser.

Isolants synthétiques

Polystyrène expansé PSE

Isolant fabriqué à partir de pétrole brut en liant les billes de polystyrènes entre elles par compression. Assurance de légèreté comprise entre 10 et 30 kg/m3.

Très inflammable, il doit être associé à d’autres matériaux pour augmenter sa résistance.

Performances thermiques très élevées avec une conductivité d'isolant comprise entre 0,029W/m.K. et 0,038W/m.K. Par contre, son isolation phonique n’est pas bonne. Pour améliorer le phonique, d’autres types de polystyrènes ont été élaborés : polystyrènes argentés plastifiés (PSE dB, PSE Ultra ThA).

Polystyrène extrudé XPS

Polystyrène extrudé
Polystyrène extrudé ( bsg-distribution )

Fabriqué de la même façon que l'isolant en Polystyrène expansé PSE, l'iso. en polystyrène extrudé XPS est composé d’alvéoles fermées, d'où sa forte résistance aux variations de températures, à la compression, aux déformations et entièrement recyclable.

Une apacité conductrice très performante pour un coefficient compris entre 0,029 et 0,037W/m.K. Tout comme le matériau expansé PSE, l'isolant Polystyrène extrudé XPS n’a pas une bonne isolation phonique.

Par contre, il est très léger étant donné sa masse volumique comprise entre 30 et 40kg/m3.

Polyuréthane PUR

Le Polyuréthane PUR est composé de polyols, méthylène diisocyanate, d’agents gonflants et d’additifs. La conductivité en polyuréthane varie entre 0,021W/m.K. et 0,028W/m.K. Ce qui en fait l’un des plus performants.

Aussi léger que l'isolant en polystyrène extrudé XPS, il a une masse volumique de 40kg/m3.

Le polyisocyanurate PIR est une variante du Polyuréthane PUR avec une conductivité de 0,024W/m.K.

Phénoliques

En mousse phénolique composée de résine de phénol-formaldéhyde. Ses performances thermiques lui permettent une conductivité comprise entre 0,018W/m.K. et 0,035W/m.K.

Léger, il offre une excellente résistance thermique + isolation phonique au dessus de la moyenne.


Rendements des isolants

Conductivité thermique

Type végétale

D'origine minérale

Type synthétiques

D'origine animale

Résistance thermique

Le second élément pour mesurer la performance d’une maison isolée est la résistance thermique. Il décrit la capacité d’un matériau à résister contre le froid et la chaleur. Pour isoler avec performance, il faut que la résistance soit comme suit :



Qu’est ce que l’isolant mince ?

Caractérisé par la taille de son épaisseur compris généralement entre 5 et 30 mm, il se compose de plusieurs couches d’aluminium entre lesquelles sont glissées des couches de feutre, ouate et mousse.

Par sa caractéristique de thermo réflecteur, il retarde les pertes calorifiques. Utilisé pour isoler combles, murs, toitures et le sol. Il en existe plusieurs dont :

  • PMR
  • IMR
  • minces multicouches
  • Films minces
  • thermo-réflectifs
  • Isolants minces par thermo-réflexion
  • Barrières radiantes

Caractéristiques et performances

En règle générale, les iso. minces ont une faible capacité phonique. Bien que sa résistance thermique soit de l’ordre de 0,1 à 1m²K/W, il est étanche à la vapeur d’eau.

Afin de se faire une idée de ses performances par rapport aux autres matériaux, voici les différentes épaisseurs nécessaires dans les conditions identiques de températures à 23°C et de résistance à 1,8 m²k°/W :